EISA RDC

Révision de la Loi électorale : iREVE et PRISME s’opposent à « une réforme vidée de sa substance ne garantissant ni transparence ni paix sociale »

Dans le cadre de la révision de loi électorale devant guider l’organisation des élections en 2023 en République Démocratique du Congo, l’Assemblée nationale a, lors de sa plénière du 12 mai 2022 consacrée à la levée des options sur cette Loi, rejeté une bonne partie des innovations de la Proposition de loi électorale (de G13) qui reprend globalement les préoccupations des organisations de la société civile électorales.

iREVE (Initiative pour les Réformes, la Réussite et Viabilité Electorale) et Projet de Renforcement des Initiatives de Suivi des Mécanismes Electoraux (PRISME), ces deux plateformes de la société civile congolaise, appuyées techniquement et respectivement par International Foundation for Electoral Systems (IFES) et Electoral Institute for Sustainable Democracy in Arica (EISA), ont fait une Déclaration vendredi 20 mai 2022, à la faveur d’un point presse, sur ces options de l’Assemblée nationale.

Les deux plateformes se disent déconcertées et surprises de ce rejet, d’autant plus que le Président de la Chambre basse, l’Honorable Christophe Mboso, avait affirmé dans son discours du 14 avril 2022 inaugurant l’examen de ladite Proposition de Loi que celle-ci une œuvre commune de tous les congolais et que son Bureau se l’appropriait et plaçait son examen sous le signe d’ouverture pour poser les jalons d’un processus électoral crédible, inclusif, libre, transparent et apaisé tel que prôné le Chef de l’Etat Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Avant de s’en référer à l’implication du Chef de l’Etat pour des élections crédibles, transparentes, inclusives et apaisées en 2023, iREVE et PRISME ont appelé les Députés nationaux à revoir leur position en réintégrant les innovations de réformes qu’ils ont rejetées pour ne pas vider la Proposition de loi de sa substance et pertinence.

Insistant sur le sens de responsabilité et la sagesse, les deux plateformes ont demandé aux représentants du peuple de tirer les leçons des scrutins passés et d’éviter absolument de crisper et exacerber l’atmosphère socio-politique déjà morose en épargnant le pays d’une loi électorale conflictogène aux conséquences incalculables. Et le tout, pour l’intérêt supérieur de la Nation, la paix sociale, l’unité et la cohésion nationales ainsi que la légitimité du pouvoir et la stabilité des institutions.

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Nous Contacter

Téléphone : +243 813 395 553 / +243 815 203 199

Adresse : 4630, Avenue de la Science – Kinshasa, RDC

PRISME est financé par l'Union européenne.
AllEscort